REVUE DE PRESSE DU 09 novembre au 13 novembre 2015

Publié le 26 novembre 2015

Pré-cop, les objectifs sont-ils atteints? Où en sommes-nous?

Dans la presse de cette semaine, les journaux présentent le climat des négociations avec un ciel toujours assez nuageux.

Les objectifs de la pré-COP ont été annoncés par son président Laurent Fabius dès le dimanche 07 novembre. Europe1 le 09 novembre titre «La « pré-COP » se poursuit à Paris pour accélérer les négociations ». En effet, à trois semaines de la COP21, il est question de « trouver le chemin du compromis », de « faciliter (…) l’accord final » pour « éviter un échec ». A l’issue des trois jours de «répétition générale», on peut lire  sur le site de  latribune que « Cette pré-Cop a permis de trouver des compromis sur au moins cinq points. » mais le ton des articles est peu enthousiaste. Ainsi, le 11 novembre, Le Monde titre « La pré-COP21 se termine par des « avancées » mais des questions subsistent ».

De la discorde à l’entente

Selon Europe1 les ministres avaient « du pain sur la planche pour s’entendre» car « les divergences «  étaient « nombreuses ». Le mercredi 11 novembre LE figaro titre que pour Fabius « la tâche reste considérable ». Donc cette réunion a permis des avancées sur le principe d’une révision régulière et à la hausse des engagements des Etats pour limiter le réchauffement de la planète mais « le processus resterait non-contraignant », précise latribune en reprenant un communiqué de la Fondation Nicolas Hulot. Ils ont aussi progressé sur le financement des politiques climatiques des pays du Sud par les pays du Nord mais pour Thoriq Ibrahim, le ministre de l’environnement et de l’énergie des Maldives que l’on peut lire dans LeMonde «les 100 milliards (…) ne sont pas bouclés (…) et la somme reste insuffisante ». Dans cet article, le journaliste Simon Roger parle de « points de clivage » et revient sur la limitation du réchauffement à 2°C. Martin Kainer de Greenpeace pense que « les ministres n’ont pas fourni de vraie direction. » sur ce point. Ce manque de précision se retrouve aussi dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Des observateurs regrettent que l’objectif de long terme ne soit pas daté et que les modalités ne soient pas définies. Le Figaro publie même le tweet de Cyrille Vanlerberghe qui va plus loin dans la critique. Il nous apprend l’avis d’un statisticien danois qui pense que « le processus de l’ONU mené à Paris ne sert à rien ». Comment s’assurer alors que la planète sera protégée ?

Mobilisons-nous !

Pour le journal laCroix « Le succès de la COP21 nécessite une mobilisation citoyenne ». L’article rappelle ce que pense le pape François du sujet des changements climatiques. Pour lui « il ne s’agit pas d’un problème réservé  aux techniciens et aux experts. Il concerne tout le monde… ».L’article souligne que malheureusement même l’influence du pape « ne suffira pas à garantir que la COP21 parviendra à forger un accord équitable sur le climat, juridiquement contraignant et capable de générer un véritable changement ». Donc nous devons, nous aussi, nous mobiliser. Mais comment ? Cette question est légitime car comme le titre L’Humanité le 12 novembre « la société civile n’est pas la bienvenue à Paris » et « tout le monde est visé…même les ONG. ». Le journaliste Eric Serres reprend les propos de la Coalition Climat (130 organisations) qui nous apprend que leurs militants ont eu des refus de demandes de visa. De plus, comme le rappelle France24 le 13 novembre , « la France rétablit ses contrôles aux frontières pour une durée d’un mois ». Cette mesure est une réponse à deux « enjeux de sécurité » : une menace terroriste et « le maintien de l’ordre d’importantes manifestations en marge de conférence ». Quelle sera alors notre mobilisation ?

C’est avec une grande émotion que les 2ndes pro ont préparé cette revue de presse suite aux attentats de Paris. Nos pensées vous accompagnent.

Vous pouvez consulter tous ces articles au CDI du lycée. Bonne lecture.

Yannick CHASTANG
Share
This